JANCIS ROBINSON

JANCIS ROBINSON

Pic Saint Loup 2013 – 17/20:
Cannelle. Cumin. Cassis. Rafraichissant, souple, frais – presque mentholé mais encore plus subtil que cela. Un tissage serré, bien cousu, magnifiquement taillé sur mesure qui, à première vue, a un élégant assemblage de fruits rouges savoureux et précis. Le tout est tellement bien intégré qu’il devient presque inutile d’essayer de séparer les saveurs. Cela fonctionne dans son ensemble. Un vin magnifique pour une cuisine haut de gamme.

Limoux 2013 – 16/20 :
Samuel Delafont se définit comme un « artisan négociant » avec une démarche militante, spécialisé dans les crus du Languedoc. Ce Limoux est un 100% Chardonnay, cultivé sur un sol argilo-calcaire et de grès, à 450 mètres d’altitude. Fermenté en barriques et élevé pendant 9 mois en fût de chêne français.
Un nez chargé de fleurs de tilleuls et de pâtisserie danoise. Il est plein et corsé, velouté comme une crème de citron, bois de santal et épices sur le final.

Languedoc rouge 2014 – 16/20 :
50% Syrah, 25% Grenache, 20% Carignan, 5% Mourvèdre. Toutes les sélections ont été effectuées sur les terroirs du Pic Saint Loup, Terrasses du Larzac, La Clape et Minervois. Macérations de 30 jours pour la Syrah et le Mourvèdre. Pré-fermentation à froid pour le Grenache. Macération carbonique pour le Carignan.
Une robe pourpre et rubis éclatant. Nez légèrement animal. Des notes légères de mûres et un côté boisé qui charme avec une robustesse discrète. Sec et épicé, des tannins soignés.
Aussi sobre et élégant qu’un thé l’après-midi à l’Hotel The Savoy (Londres). Ce vin n’est pas un Languedoc classique sur la base du fruit mais plus complexe.

La Clape 2013 – 16/20:
58% Syrah, 42% Mourvèdre. Argile et calcaire. “Longue macération”, 12 mois d’élevage avec 60% du vin en barrique de chêne français et 40% en fût inox.
Rubis sombre, des nuances profondes de rouge sang. En attaque un parfum épicé de bois fraichement coupé qui se termine sur des notes de prunes mûres. Tannins de bois flotté, à la fois doux et complexe.  Fruits noirs compotés qui tendent vers le cumin et la coriandre concassée, et sur le final, une note de romarin persistante et épicée. Sur la légèreté pour un La Clape, pourtant si frais !

jancis

 

Aucun commentaire

Poster un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer